Blogue

Restez à jour dans le monde de la visualisation de données avec nous

6 bonnes pratiques indispensables pour votre tableau de bord

Le tableau de bord représente un investissement et un enjeu pour les entreprises. Avec notre expertise de plus de 5 ans, voici 6 bonnes pratiques qui vous permettront de mettre toutes les chances de votre côté.

 

Tableau de bord réalisé par 04h11 pour MMFIM

Exemple d’un tableau de bord réalisé par 04h11 pour le Mouvement pour Mettre Fin à l’Itinérance à Montréal

1. Définir les cibles du tableau de bord

 

Afin de commencer le projet comme il se doit, il convient de se demander à qui il va être destiné. Le ciblage des destinataires de votre tableau de bord va permettre de réaliser un produit qui s’adaptera aux besoins de chacun, permettant de définir les futurs éléments à intégrer. Par exemple, les besoins ne seront pas les mêmes si votre dashboard est destiné à la communication plutôt qu’à l’analyse de données.

 

2. Utiliser des KPIs adaptés à votre besoin.

 

Un KPI (ou Key Performance Indicator) est un indicateur qui va permettre à l’entreprise de jauger l’efficacité globale d’un dispositif commercial ou marketing, ou même d’une action/campagne particulière. Un tableau de bord peut vite être surchargé d’informations s’il n’y a pas une sélection des indicateurs en amont du projet. L’entreprise doit se demander quels sont les éléments qu’elle veut faire ressortir dans son tableau de bord. Les KPI varient en fonction du domaine d’expertise et des objectifs de ciblages. Par exemple, une franchise voulant surveiller l’activité de ses succursales aura tout intérêt à avoir un KPI sur le chiffre d’affaires de ces dernières.

 

3. S’assurer de la qualité de ses données

 

Pour savoir si notre projet de données est assez mature pour être lancé, ou tout simplement jauger la qualité de ce dernier, faites un pré-audit ! 04h11 préconise de s’interroger parmi 6 domaines distincts, mais complémentaires de la data : la gouvernance, le format, les usages et exploitation des données, la sécurité, la qualité et enfin la base de données.

Pour réaliser un pré-audit, vous pouvez utiliser le Data-Score de 04h11 ! Un outil qui vous aidera à évaluer la maturité de votre projet de données et vous proposera de bonnes pratiques gratuitement.

 

4. Réaliser un prototype fonctionnel

 

La phase de prototypage de votre tableau de bord est une étape à ne pas négliger. C’est ce qui va permettre de créer le squelette de votre produit final et de réaliser des tests utilisateurs pour voir si les besoins correspondent parfaitement aux attentes définies au préalable. Cette phase va orienter le design et la finalisation du projet avec les retours clients qu’il va provoquer.

 

5. Déployer correctement le tableau de bord dans l’organisation

 

Bien souvent, un tableau de bord va avoir plusieurs niveaux de permissions, mais à qui chacun des niveaux est destiné ? C’est une question à laquelle toutes entreprises se doivent de répondre, car oui, il faut ouvrir les accès aux personnes adéquates. Administrer un dashboard ne doit pas être ouvert au plus grand nombre, mais bien aux personnes les plus qualifiées et, surtout à celles qui en ont le plus besoin. Ainsi, les accès sont définis en amont afin d’éviter une confusion dans la compréhension des données exposées ou des modifications des indicateurs par certains utilisateurs.

 

6. Mesurer l’utilisation et améliorer votre tableau de bord

 

Lorsqu’on lance un projet de visualisation de données, la partie d’analyse doit rester la priorité, et ce, même quand le projet est déjà lancé. Il doit effectivement y avoir une rétroaction de l’usage de l’outil (peu importe son utilisation : communication, marketing, analyse statistique, analyse d’affaires, etc…) dans le but de pouvoir toujours l’améliorer. La maintenance et la mesure de l’utilisation vont permettre de développer le tableau de bord grâce aux retours clients. Un tableau de bord doit rester un outil fluide malgré le nombre d’informations présentes sur l’interface. Par exemple, cette phase d’analyse doit permettre de rendre compte des temps de chargements de la page qui doivent être le plus bas possible pour une expérience utilisateur optimal.

 

Maintenant à vous de jouer ! Comme vous l’avez vu, la première étape pour construire un bon tableau de bord passe par la qualification de votre besoin. Si vous rencontrez la moindre difficulté, notre équipe d’experts se fera un plaisir de vous accompagner : cliquez ici pour nous contacter.