Blogue

Restez à jour dans le monde de la visualisation de données avec nous

7 questions avant de lancer un projet de tableau de bord

La mise en place d’un projet de tableau de bord demande un investissement important pour la compagnie, qui désire s’en prémunir. Afin d’être sûr de mener à bien un projet de conception de tableau de bord, nous devons être sûr de cerner la problématique à laquelle fait face le client. Les questions suivantes nous permettent de bien saisir les enjeux auxquels font face le client :

 

L'exemple du projet tableau de bord de Promotuel réalisé par 04h11

L’exemple du projet de tableau de bord de Promotuel réalisé par 04h11

 

Q1-) Quels sont vos besoins ?

On devrait être capable de savoir clairement quels sont les livrables attendus par le client. Éviter de fournir un produit qui est visuellement attractif, mais qui est sans valeur ajoutée pour ce dernier. Le but est donc ici de montrer de l’intérêt pour ses produits, ainsi que pour l’industrie dans laquelle il évolue afin de définir ses besoins.

 

Q2-) Quel dispositif avez-vous déjà en place ?

Certaines compagnies ont déjà des solutions de “reporting” (rapport, dashboard, scorecard, etc.) existants. Quelques fois, ils les ont par le biais des autres départements, des partenaires, collaborateurs ou autres tierces parties. Il est important de savoir si une telle solution existe déjà, mais surtout de savoir quel est le lien qu’ils aimeraient faire entre cette solution déjà existante, et la nouvelle pour laquelle les services de 04H11 sont sollicités.

 

Q3-) Quels éléments feront partie de l’intégration de la nouvelle solution ?

Le tableau de bord pour être utilisable au sein de la compagnie, devra être intégré aux systèmes/logiciels de l’entreprise. De plus, il doit être compatible avec les systèmes de «reporting» déjà existants le cas échéant, et les autres applications déjà développées à l’intérieur de l’entreprise.

 

Q4-) Combien de temps prend l’installation ?

Dans combien de temps le client aimerait que le produit soit fonctionnel? Ou en aurait-il besoin?

 

Q5-) Quel est le degré de difficulté ou de facilité d’utilisation du système ?

Certaines compagnies font appel à des équipes de programmeurs, pour faire rouler des requêtes SQL et générer des rapports. Cette méthode, même si elle permet d’aboutir au résultat, est moins flexible. D’autres solutions moins onéreuses existent, et permettent d’obtenir des façons visuelles et rapides, et ne demandent pas un niveau de connaissances techniques élevées en programmation. Cette étape permet de minimiser la durée des formations, et permet d’accéder à l’information dont l’utilisateur a besoin en un clic. Pour se faire, la création d’une interface web facile est nécessaire, s’ajoutant à cela une couche sémantique pour éviter à l’utilisateur de faire du code pour accéder à ce dont il a besoin.

 

Q6-)  Qui seront les utilisateurs de votre projet de tableau de bord ?

Cette étape permet de définir la portée du projet, et savoir à quel département, ou à quel type d’utilisateurs (power user, casual user, savy user) est destiné le projet de tableau de bord.  Le nombre de personnes qui pourrait éventuellement en avoir besoin, et adapter la livraison du produit en tenant compte de toutes ces contraintes. D’autre part, cela permet de savoir avec quelles personnes au sein de la compagnie, nous devrons travailler, afin de personnaliser le tableau de bord en fonction de leurs besoins.

Savoir le niveau d’expertise des utilisateurs permet de savoir quelle sera la profondeur de la couche sémantique ( cet interface permettant d’éviter aux utilisateurs de programmer, ou d’écrire des requêtes sous forme de code : accès aux menus «Drag and drop = glisser et déposer » par exemple.)

 

Q7-) Est-ce que vous voulez des personnalisations précises ?

Chaque compagnie présente des différences de points de vues, de façons de faire, et des objectifs. De la même façon, chaque département au sein d’une même compagnie présente ses propres spécificités. Les personnalisations dont il est question dans cette question, tiennent compte de l’environnement de l’utilisateur, et des personnalisations que le client aimerait avoir sur le projet de tableau de bord en fonction de cet environnement et des personnes qui l’utilisent (handicap, etc.).